Un jeu de l'oie, médiateur de la communication

Le jeu de l'oie qui s'inscrit dans une méthodologie systémique, est un « objet flottant »(Philippe Caillé, Yveline Rey), c'est à dire un médiateur de la communication.
Il est utilisé dans le cadre d'entretiens par des professionnels systémiciens.
Il favorise l'établissement d'une zone neutre qui n'appartient ni au système consultant, ni à l'intervenant.
Il garantit la possibilité d'un dialogue innovant en activant les ressources et le potentiel de créativité des systèmes concernés.

Le jeu de l'oie systémique dérive du jeu de l'oie classique mais n'en conserve que l'idée d'un parcours initiatique semé d'embûches. C'est ce principe d'un itinéraire, c'est à dire une séquence d'événements ordonnés dans le temps qui a été au départ de l'exploitation de ce jeu comme outil thérapeutique. Il ne s'agit pas tant de suivre un labyrinthe semé d'embûches que de réécrire une histoire dans laquelle s'inscrit le drame du consultant.

Cette réécriture, ponctuée des résonances de l'intervenant et de ses points d'interrogation, comporte plusieurs niveaux : celui des événements dans leur déroulement temporel, celui de la valeur symbolique attribuée à ces événements, celui de l'émotion liée à ces représentations. Cette projection sur le plateau du jeu de plans différents, introduit une perspective et une nouvelle marge de liberté pour tous les partenaires.

Ce décalage dans la superposition de la trajectoire événementielle et du parcours symbolique initie et favorise un processus dynamique de transformation réciproque.