Appartenances

La famille des objets flottants

Les objets flottants s’inscrivent dans un paradigme systémique-constructiviste : l’intervenant a la responsabilité de créer un contexte propice à la circulation de l’information et favorisant une autre expérience de communication.

Ils ouvrent à une éthique de choix : c’est une expérience à mettre en œuvre sans que le résultat puisse être prévu. Ils augmentent le nombre des possibles et le système change à son heure et suivant ses propres modes.

L’intervenant systémique donne un cadre à la rencontre avec ce que cela représente de contrainte et de sécurité. Les communications digitale et analogique se déploient dans cet espace communicationnel appelé espace intermédiaire, pour proposer une expérience d’accordage au processus évolutif du système. Les objets flottants posent des questions sur la place et le genre, le temps, l’identité et l’appartenance.

Le jeu de l’oie systémique fait partie de la famille des objets flottants. L’intervenant systémique est le garant des règles du jeu ; le système consultant (familial, institutionnel....) réécrit l’histoire dans laquelle s’inscrit le drame actuel.

Cette réécriture est ponctuée des résonances de chacun y compris de l’intervenant systémique. L’histoire prend du relief avec l’imprévisible, l’axe indispensable par où passe la création….